Tout commence par les semis!

Le 6 mars dernier, c’était vraiment le lancement de la saison avec notre deuxième atelier semis, qui a rencontré un beau succès. Contraintes sanitaires obligent, il s’est tenu en plein air sur la place de l’église.

Moment clé de la saison, la réalisation de semis maison permet de choisir les semences qui nous intéressent, d’économiser de l’argent, et de s’émerveiller en observant les prouesses du vivant.

Le semis est un exercice facile et très amusant à faire notamment avec vos enfants. Cependant, un peu de technique n’est pas inutile afin d’anticiper les temps de croissance selon les espèces et variétés, pour que les petits plants soient prêts au moment propice à la plantation en pleine terre, en général à partir de mi-mai.

Chaque plante possédant son propre temps de croissance, ses propres besoins en éclairage et chaleur: entre le moment du semis et celui de la plantation il faut compter par exemple:

  • pour les tomates, au moins six bonnes semaines voire plus
  • pour les aubergines, poivrons et piments: entre 2 mois à 2 mois et demi, avec de la chaleur (environ 25 degrés)
  • pour les courges et courgettes: seulement une petite quinzaine de jours

En semant trop tôt, nous risquons de nous trouver confrontés soit à un manque de lumière naturelle pouvant provoquer le phénomène des semis qui filent, soit une attente de plantation en pleine terre trop importante pour la plante qui pourra être limitée dans son développement et avoir du mal à repartir.

Petit rappel des principales étapes pour faire les semis:

1- on remplit les contenants avec du terreau ( boites à oeufs , barquettes alimentaires vides et propres par exemple), on tasse légèrement le tereau à la surface puis on sème les graines soit en ligne, soit en poquet ( 2 ou 3 graines au même endroit)

2- on recouvre ensuite les graines d’une fine couche de terreau, on tasse à nouveau pour faire rentrer la graine en contact avec la terre, puis on humidifie la terre (idéalement avec un vaporisateur). L’humidité va permettre la germination de la graine.

3- il faut maintenir l’humidité quotidiennement; il est utile de recouvrir les contenants d’un couvercle en plastique transparent, pour créer un effet de serre, provoquant une hausse de la température et du taux d’humidité..

Pour éviter la fonte des semis, il faut aérer chaque jour pour recycler l’air. Une fois que les deux premières feuilles ( les cotylédons, quel joli mot!) sont sorties, le couvercle n’est plus utile; il faut alors veiller à placer les plantes dans un endroit avec un maximum de luminosité, mais pas en plein soleil. Vous l’aurez compris, on s’occupe de ses semis comme on s’occupe d’un bébé avec beaucoup d’attention et d’amour!

Après environ un mois, il faut procéder au rempotage des semis: chaque tige sera placée dans un contenant plus grand pour pouvoir se développer.

Dans le cas des tomates, au moment du rempotage, on enfouit une partie de la tige , ce qui permettra la création des racines, à partir des petits « poils » qu’on aperçoit sur la tige de la petite plante.

Rendez-vous mi mai à fin mai, pour les plantations en pleine terre, au potager du château, au jardin mandala de la Maison Forestière et à la sente des Bergeronnettes.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions et à venir admirer nos potagers.

Tagués avec :