Initiez-vous à la permaculture avec les Incroyables Comestibles

Depuis novembre 2016, les Incroyables Comestibles nous invitent à jardiner dans
les sentes de Ville-d’Avray et à y faire prospérer des potagers partagés. Désormais
constitués en association, ils ont tenu leur première assemblée générale le samedi
2 février 2019. Ils avaient, pour l’occasion, demandé à Anne-Claire Carpentier,
cofondatrice de l’association Amaterre (1) , de faire profiter le public de son
expérience en permaculture.
« En 2015, après un certain nombre d’années à travailler dans la finance, j’ai ressenti le
besoin de prendre un chemin différent. C’est alors que j’ai vu le film Demain, de Cyril
Dion et Mélanie Laurent. Une bouffée d’air pur ! », commence Anne-Claire Carpentier,
pour expliquer combien la permaculture est accessible. « Les formations de la ferme du
Bec Hellouin étaient complètes pour longtemps. Or, je voulais me lancer. J’ai suivi un
stage de quinze jours auprès d’un autre spécialiste, à Chantilly, en 2017. Quel
bonheur ! »
Maraichère et « designer »
Aujourd’hui, Anne-Claire cultive assidument son jardin, à Marnes-la-Coquette.
L’agencement de chaque parcelle est bien pensé : « Quelle que soit la surface dont vous
disposez, vous pouvez cultiver des légumes de qualité. Avant de planter, on doit
examiner les atouts de son terrain : l’implantation de la maison, l’orientation du soleil, la
présence d’ombrages, d’un bassin… Il faut favoriser le développement d’un
écosystème ». Son potager ‒ deux parcelles de douze mètres carrés ‒ est donc situé
plein sud. Les plantes fixes (romarin, thym, framboisier, sauge, rhubarbe) y ont côtoyé,
la saison dernière, des tomates, courges, salades, choux et des pommes de terre. « Les
pommes de terre, c’est mon expérience la plus réussie, j’en suis super fière ! sourit Anne-
Claire. Il y a quelques règles simples : ameublir la terre avec un outil sensationnel, la
grelinette, qui ne bouleverse pas la biodiversité ; recouvrir les tubercules de cartons ;
couvrir au pied chaque plant au fur et à mesure qu’il grandit avec des feuilles, de la tonte
de gazon. » Au final, toute profane qu’elle était, Anne-Claire a récolté, sur un mètre carré,
quatorze kilos de pommes de terre en trois mois !


Son champ d’expérimentations s’étend : deux poiriers, deux mirabelliers, un pommier,
une forêt-jardin composée de plantes à fleurs comestibles… Une zone de « laisser-faire »,
à l’ombre, apporte de la biodiversité au jardin. Pour nourrir l’ensemble, Anne-Claire
utilise son propre compost. « Le composteur ouvert est une expérience très gratifiante.
J’équilibre chaque couche humide de déchets avec des matières sèches (feuilles, cartons,
boites d’œufs…), qui éliminent aussi les odeurs. En neuf mois, il a fourni 40 kg d’humus.
J’avais remué le compost seulement trois fois dans l’année. Notre foyer ne produit plus
du tout de déchets végétaux. »
« Les mains dans la terre, on se sent vivre »
Anne-Claire transmettra ce savoir en animant, prochainement, des ateliers de
permaculture à Ville-d’Avray, en coopération avec nos Incroyables Comestibles. « Avec
mes amies d’Amaterre, nous avons rencontré les Incroyables Comestibles il y a un an,
sur leur projet de potager du Château. Nous partageons la même philosophie, autant
déployer des projets communs. S’initier à la permaculture, c’est adopter une démarche
responsable. Et, les mains dans la terre, on se sent vivre, au présent ! »
Passionnée, Anne-Claire nous persuadera aussi que la permaculture n’est jamais une
contrainte : « Bien au contraire ! Si on fait confiance à la nature… En permaculture, on se
débrouille, on se facilite la vie. Par exemple, je récupère des feuilles sèches auprès des
agents de la mairie et de mes voisins… Tout le monde y trouve son compte. »
Vous aimez jardiner ? Vous voulez vous impliquer utilement pour améliorer notre
environnement, en partageant de bons moments ? Venez rejoindre les bénévoles des
Incroyables Comestibles !

(1 )Avec Isabelle de Fraiteur, Agnès Perrault (engagée auprès de nos Incroyables Comestibles) et Pauline Milla.
L’association Amaterre, constituée en janvier 2019, veut contribuer à la préservation de l’environnement par des
actions de proximité.

Texte: Axelle Bernut.

Publié dans Non classé Tagués avec : , ,